Hello,

Aujourd’hui je teste un article un peu différent sur le blog. C’est pas que j’aime pas blablater (tu me connais maintenant …) mais je me suis dit que te donner la parole serait super sympa aussi.

Je t’invite du coup à découvrir une de nos lectrices depuis le début : Mélanie. Blonde incendiaire (elle va adorer  😀 ) namuroise, son rire et sa bonne humeur sont ultra communicatifs. Méla est aussi super douée en couture pour petits et grands et créatrice des délicats bijoux L’Atelier de Bianca. Je porte souvent ses jolies créations, d’ailleurs 🙂 Elle fait ses premiers pas vers le zéro déchet et le naturel. Quels sont ses bons plans, ses recettes, ses trucs et astuces ? J’ai voulu tout savoir !

Attention, mode dialogue ON 😉


L : Salut Mélanie, parle-nous un peu de toi en 2 – 3 mots, stp.

MHello Lilycraft ! Donc c’est Mélanie, 28 ans. Si je devais me décrire en deux mots, je choisirais curieuse et « chipoteuse », même si j’ai bien conscience que le deuxième n’existe pas !

L : Comme pour pas mal de mes lectrices, je te suis sur Instagram et je peux voir que tu postes tes efforts écologiques et tes premiers pas vers le zéro déchet. Concrètement, qu’as-tu commencé à mettre en place ?

MJe déteste les expressions du genre « Rome ne s’est pas fait en un jour » et pourtant…

J’ai commencé le tri dans la cuisine : adieu l’essuie-tout et bonjour les serviettes de table en coton. J’ai réalisé mon produit vaisselle, essai peu convaincant donc j’en ai choisi un écologique. J’ai également réalisé mon produit nettoie-tout et dégraissant selon tes recettes. Idem pour la lessive. Par contre, impossible d’abandonner mon adoucissant. J’ai aussi fait le tri dans la salle de bains, mais c’est plus compliqué. Je me lave essentiellement avec du savon, acheté en vrac par exemple. Je jongle également avec du shampoing solide et mon shampoing bleu en flacon (si vous avez une astuce miracle et 0 déchet pour ça, je suis preneuse ! ) et pour me démaquiller, coton réutilisables et huile végétale ! 

 

L : Génial ! Tu nous parles de la réalisation de tes beeswrap ? Tu as utilisé quelle technique ? T’en es contente ?

MAh oui, il y a ça aussi ! Je n’utilise plus de papiers cellophane ou alu. Je trouvais les bee-wrap pratiques et comme je disais, je suis une « chipoteuse ». Du coup, j’ai utilisé du tissu qui ne me servait pas et de la cire d’abeille bio et hop ! Il y a deux techniques et j’ai opté pour celle qui consiste à disposer de la cire d’abeille sur le tissu, le recouvrir d’un papier de cuisson et finalement d’étendre l’huile à l’aide d’un fer à repasser chaud. L’autre technique est de le faire au four mais ça me paraissait moins pratique. J’en suis contente oui ! Reste à voir ce que mon compagnon va en penser, il l’utilise pour ses tartines pour la première fois aujourd’hui ! 

parole à nos lecteurs : on découvre la jolie Mélanie qui nous parle de ses premiers pas vers le zéro déchet

L : Tu t’y es pris comment pour effectuer cette transition en douceur ? Pièce par pièce ? Un peu plic-ploc ?

MÇa s’est fait en douceur et ça continue de se faire en douceur… J’ai commencé par ce qui me semblait être le plus à ma portée… Les premiers pas sont faciles à franchir finalement, une fois qu’on est bien informés ! 

 

L : Niveau ménage, tu t’en sors comment ? Facile au naturel ? Tu utilises quelles recettes ?

MNiveau ménage, j’utilise essentiellement du savon noir, pour le sol et pour faire les poussières. J’adore l’odeur. Malheureusement, elle ne reste jamais longtemps, je dois l’avouer. Pour le nettoyage de la cuisine, j’utilise le produit multi-surface à la lavande selon ta recette. Pour les toilettes, j’utilise aussi ta recette de bombes wc, sauf que chez moi, ça s’apparente plus à de la poudre qu’à un bloc. J’ai abandonné l’idée d’essayer que ça y ressemble d’ailleurs. 

 

L : Y’a un effort dont tu es particulièrement fière ? Un top !

MJ’ai toujours été habituée au gel douche avec une odeur très forte, prenante au nez et j’adorais ça. Passer au savon solide a été pour moi compliqué car le choix d’odeur est plus restreint, l’odeur ne reste pas sur la peau (ce qui est en fait normal et même plutôt bon signe au final) et c’est ce que j’aimais le plus. Mais en définitive, ma peau sensible me remercie aujourd’hui ! 

 

L : Et un flop ? Dis-nous tout !

MLe produit vaisselle ! Une catastrophe. Il ne dégraissait pas et je devais en utiliser beaucoup pour faire ma vaisselle. Moi qui suis fan de frites de patates douces cuites au four, je ne vous raconte pas l’horreur pour venir à bout de ça … 

On travaille à une nouvelle recette. C’est peu convainquant chez plusieurs lecteurs et chez nous aussi donc on chipote pour ajuster et trouver la perfection. On vous tient au courant 😉

L : Si tu devais choisir un article phare sur le blog, ce serait lequel ? Pourquoi ?

M : J’avoue que je suis un peu fan de l’idée de la mise au blanc pour ce mois de janvier ! Tous les articles sont hyper bien fichus, il faut d’ailleurs que je teste la pierre d’argile qui est encore inconnue pour moi. 

 

L : Merci pour ton super chouette témoignage ! Trop heureuse d’avoir partagé ton expérience avec les lecteurs du blog 🙂 Un petit mot pour la fin avant de rendre l’antenne ? 😀

MMerci à toi ! Je vais me répéter mais les premiers pas pour une « mise au vert » sont assez faciles à faire finalement. Deux petits conseils qui n’en sont pas vraiment mais que je me répète souvent :

  • Il ne faut surtout pas se décourager si on loupe une recette une fois,
  • Personne n’est parfait, on ne peut pas être sur tous les fronts. Le tout, c’est de faire de son mieux. 

 

L : Mille mercis Méla ! On se retrouve vite sur Insta (voici son joli compte, d’ailleurs !) et Facebook pour d’autres aventures au naturel ! Bises :*