Coucou mes petits crafteurs,

Le zéro déchet, on en parle partout. Des bocaux par-ci, des sacs à vrac par là. Mais ça ne se limite pas qu’aux emplettes et tu le sais surement très bien.

Plein d’astuces concrètes te permettent de vivre sereinement avec l’inspiration zéro déchet. Ok, soyons honnêtes, personne n’est parfait directement et chacune des pierres du chemin vient s’ajouter au fil du temps. Petit à petit …

Les courses : une pierre. Les lingettes lavables : une pierre. La lessive faite maison : une pierre (et une fameuse !). Les tablettes lave-vaisselle : une autre. Et j’en passe, et j’en passe. Chaque recette que je te fournis sur le blog ainsi que les conseils sont, à mes yeux, les galets sur lesquels tu peux poser tes petits pieds délicats pour avancer en douceur 🙂

Dans les réalisations DIY (une de mes grandes passions), je note quelques trucs inrattables et hyper easy pour se mettre au zéro déchet :

  • les petites créations si tu sais coudre (sac à vrac, lingettes démaquillantes pour bébé et toi, essuie-tout, serviettes hygiéniques, etc.). Ok, pas simple lorsqu’on ne coud pas mais certaines nanas géniales en vendent sur le net et tu en retrouves de plus en plus facilement en boutique aussi.
  • les tawashi (article à venir 😉 ) et …
  • les beewraps !

26. mes beewraps finis

Qu’est-ce qu’un beewrap ?

Et bien, il s’agit tout simplement d’un morceau de coton imbibé de cire d’abeille (ou cire végétale, pour les personnes vegan, c’est tout à fait adaptable !) chaude (et donc liquide) que l’on laisse ensuite figer afin de former un couvercle zéro déchet réutilisable remplaçant le sacro-saint film plastique étirable ou encore l’aluminium.

Voilà voilà. Le beewrap est une des astuces zéro déchet incontournable dans ta maison. Facile, pratique, réutilisable, écologique et aussi hyper économique (surtout lorsqu’il est réalisé avec des chutes de tissu), il deviendra vite ton allié de tous les jours et te permettra d’ajouter encore une pierre à ton chemin 😉

Comment réaliser un beewrap fait maison ?

  1. Choisir son tissu : il te faut absolument un coton léger pour que le beewrap fonctionne. Sur du synthétique, élastique, matière trop épaisse ou au contraire trop légère, la cire ne tiendra pas et tu n’auras pas l’effet escompté. Bref, opte pour un coton tout simple, pas trop épais. Pour le reste, tu te fais plaisir niveau motif évidemment et tu peux bien entendu utiliser des chutes de tissu ! Zéro déchet à fond !

  2. Tracer sur l’envers de ton tissu les futures découpes. Idem, chaque personne réalise un peu ses beewrap selon ses besoins : taille des plats, carrés, ronds, ovales, rectangles, … Je te conseille de sortir de tes armoires les grands plats afin d’en prendre la mesure. Il te suffit alors de les contourner 😉
  3. Découper les formes en tissu. Des ciseaux spécialement conçus pour le tissu sont tout indiqués si tu en possèdes. Le must have reste les ciseaux crantés pour éviter que le tissu ne s’effiloche et parte en cacahuète. Si tu n’as ni l’un ni l’autre, de simples ciseaux de cuisine feront l’affaire. En tout logique, le tissu imbibé de cire ne devrait pas s’effilocher.

    Deux techniques s’offrent alors à toi. La « cuisson » au four ou la « fonte » au fer à repasser entre deux couches de papier sulfurisé. J’ai personnellement opté pour la 1ère (que tu verras en photo) pour des raisons de facilité étant donné que j’ai une centrale vapeur (donc pas indiquée pour faire fondre la cire sans mettre de l’eau partout ^^)

  4. Au four, donc, poser une feuille de papier sulfurisé sur la grille. Y déposer ensuite le futur beewrap et disposer généreusement dessus des copeaux / pastilles de cire. Cire d’abeille ou cire végétale si tu es vegan, les deux fonctionnent nickel.
    Tu peux te fournir en cire d’abeille directement sur la boutique liée au blog. Compte environ 30g de cire par beewrap pour te faire une idée.

    Enfourner à 100° pendant 3 à 4 minutes. La cire fond sous tes yeux.

  5. Ajuster : parfois, la cire ne se dépose pas partout et tu as des trous. Ils sont facilement visibles, tu ne peux pas les rater. Soit tu remets de la cire à ces endroits et tu réenfournes pour une petite séance de solarium supplémentaire, soit tu étales la cire fondue sur les parties non imbibées avec une petite cuillère. Personnellement, par souci d’économie de cire, je procède comme ça (photo à l’appui).
  6. Faire sécher le beewrap sur un fil à linge, autre support et hop, le tour est joué. Le séchage ne prend que quelques secondes.
    Personnellement, je le rince à l’eau froide avant de le ranger dans mes armoires.

Si ton tissu est trop grand pour le four :

Ce n’est pas un souci. Je procède personnellement de la même façon.

  • Disposer le tissu comme d’habitude mais plié en 2
  • Recouvrir de cire la première moitié et le plier
  • Recouvrir de cire la seconde moitié et enfourner
  • Idem pour la suite, l’ajustement si nécessaire et le séchage.

Comment placer mon beewrap sur un plat ?

Question peut-être stupide mais … non ! Il suffit de regarder l’air interloqué du chéri devant ce petit rond couvert de cire pour se rendre compte qu’il ne va pas trouver tout seul ^^ (pardon chaton).

Place simplement ton beewrap sur le plat à couvrir et replie les bords en appuyant / serrant légèrement avec tes mains. La cire se détendra grâce à la chaleur de ta peau et prendra alors la forme du plat que tu encercles.
Vérifie que tout tient bien et hop, au frigo, à l’air libre si ce que tu as emballé ne craint rien ou dans un sac !

Conserver les aliments avec un beewrap

Les aliments se conservent aussi bien dans un beewrap que dans du cellophane ou de l’alu. Attention cependant à quelques détails pour éviter le beewrap fail : des tartines de fromage, des biscuits au chocolat sur un radiateur dans un beewrap … non, ce n’est pas une bonne idée ^^
Le fromage à la découpe, les légumes entamés, le demi oignon, le reste du citron : ok !
La viande ne se conserve pas très bien dans un beewrap, je te conseille un plat en verre.

Laver et entretenir mon beewrap

Je lave mon beewrap

Question propreté et entretien, il n’y a rien de plus facile. Il se lave à l’eau froide, tu peux éventuellement frotter légèrement avec une petite éponge ou ton tawashi afin d’ôter d’éventuelle tache disgracieuse. Ça part tout seul, la matière étant hydrophobe grâce à la cire. Difficile dès lors de les tacher en profondeur et d’avoir un résultat cracra.
Sur un tissu clair, certains aliments peuvent transférer leur couleur à la longue. C’est bon à savoir 😉

Le beewrap craint

  • la chaleur (ha bah oui …)
  • l’eau chaude. Tu es mignon.ne, tu ne le laves pas dans ton eau de vaisselle bouillante sinon tu peux tout recommencer ^^
  • le trop trop froid (genre congélateur) car la cire peut alors se fissurer et craquer

Mon beewrap est vieux et abimé

Pas de stress, il suffit de lui redonner une nouvelle jeunesse !
On peut éventuellement couper les bords s’ils sont abimés, le rétrécir donc un peu et lui réoffrir un peu de chaleur en le repassant au four en complétant les endroits où la cire est partie à force d’utilisations.

Tu as vu à quel point c’est simple ?
C’est encore plus valorisant de les réaliser toi-même bien qu’il en existe des tout-faits en magasins bio et autres.

Tu as des chutes de tissu, de la cire ? C’est PARTI !

Belle route vers le zéro déchet,

Lily