Puisqu’il n’y a pas de mal à se faire du bien, je prends un peu de temps aujourd’hui pour vous parler d’une découverte qui a fameusement changé ma façon de cuisiner au quotidien. Bon, ce n’est pas du ménage mais ça permet de valoriser les produits que j’affectionne et ça me fait plaisir et ça fait du bien autour de moi donc le but bien-être est atteint 😀

Une connaissance familiale utilise beaucoup les huiles essentielles pour cuisiner (naturopathe, elle sait ce qu’elle fait) mais j’étais un peu dubitative au départ.
– euh, tout est comestible ?
– t’en mets pas un peu trop ?
– et on profite des vertus ou c’est juste pour le goût ?
– les enfants aussi peuvent manger ? (et j’étais enceinte lors de mes interrogations, donc ça valait aussi pour le côté « grobidou » !)
– ça te fait un achat d’huiles essentielles énorme ! T’es folle ! (Je ne lui ai pas dit, mais je l’ai pensé ^^)

Bah en fait, je dois avouer qu’après avoir lu à droite à gauche des articles, après avoir feuilleté le bouquin d’aromathérapie, il faut avouer que ce n’est pas si chinois que ça et que ça ne nous force pas à acheter douze mille huiles essentielles supplémentaires. Du moins, lorsqu’on est dans une démarche d’utilisation déjà un peu rodée, on en a déjà à la maison et on sait déjà faire plein de petites choses faciles avec très peu 🙂

Bienvenue dans ma cuisine

C’est juste le BONHEUR complet : du basilic « frais » toute l’année (ça change de l’éternelle plante tout séchée qui ne tient jamais à mon grand désespoir), de l’estragon pour mes plats au poulet, du citron et de la mandarine dans mes gâteaux, de la menthe poivrée dans ma salade de fruits digestive de fin de repas et de la cannelle dans mes tartes et compotes maison.

Bon, on parle tout de même d’HE donc il est important de rappeler ce dont je parle dans mon article sur les indispensables HE (ici clic clic) :
– utilisation avec parsimonie (ça peut aussi ruiner un plat si on a la main lourde …)
vérification qu’on peut les utiliser avec les femmes enceintes et les enfants (adios menthe poivrée, par ex.)
– certaines sont non comestibles (comme les camphrées) et il faut donc ne pas en jeter dans tout et n’importe quoi « pour faire bien » au risque de faire … bah mal !
– renseignez-vous. Je rappelle que je ne suis pas aromathérapeute et que je n’ai aucune formation médicale à part en premier secours d’enfant blessé et mari migraineux 🙂

Toi aussi, tu veux te la jouer grand chef savant ou plus modestement Julien Kaibeck dans ta cuisine ? Alors suis-moi !

Petites choses à savoir avant de commencer :

  1. Les HE sont assimilables par l’organisme de différentes façon et l’une d’elle est … par ingestion (OUF !) Toutes ne sont pas bonnes à être utilisées et il vaut mieux se référer à un guide d’aromathérapie afin de vérifier si un doute persiste. Voici quand même, puisque je suis gentille, un petit aperçu de celles qui sont comestibles (à retrouver en bas de la page pour un descriptif détaillé des utilisations)

aneth

marjolaine à coquilles clou de girofle romarin à cinéole

angélique

mélisse

coriandre

romarin à verbénone

basilic

menthe des champs

curcuma

sarriette des montagnes

bergamote

menthe poivrée

estragon

sauge sacrée

cannelle menthe verte fenouil

thym à linalol

cardamome

orange douce géranium rosat

thym à thujanol

carvi

petit grain bigarade gingembre verveine exotique

citron

pamplemousse laurier noble verveine odorante
citronelle de java poivre noir lavande

yang yang

pruche mandarine
  1. Elle ne sont pas hydrosolubles, donc à ne pas mélanger avec un liquide simple sinon elles n’adhèrent pas. On les mélange avec un corps gras (huile, beurre) ou d’autres produits dans lesquels elles peuvent s’incorporer.
  2. Les HE n’ont pas de saison : ultra pratique tout le temps.
  3. On peut combiner plusieurs huiles pour obtenir le goût souhaité mais il faut adapter les doses en fonction des mélanges. 4 gouttes, ça reste 4 gouttes !
  4. Certaines huiles essentielles perdent leurs propriétés à la chaleur et la cuisson. Elles sont toutes plus efficace à froid.

Je te propose de retrouver plusieurs recettes que j’effectue avec les huiles essentielles dispo sur ma boutique. Comme quoi, pas besoin de faire mille achats sur des sites divers et variés, tu as tout à portée de clic et tu sais déjà faire plein de choses 🙂

Mes recettes fétiches qui font mouche à chaque fois

La lavande bio dans les sablés aux notes du Sud

Ingrédients :

  • 3 gouttes d’huile essentielle de lavande bio Lilycraft
  • 1 c. à café de fleurs de lavande
  • 120 g de beurre salé
  • 1 oeuf + 1 jaune
  • 120 g de sucre
  • 190 g de farine
  • 2 càc de bicarbonate de soude

Préparation :

  • Fouettez le sucre, l’oeuf et le jaune jusqu’à ce que le mélange soit mousseux. Ajouter l’huile essentielle. Ajoutez le beurre ramolli, la farine, la levure et les fleurs de lavande. Pétrissez jusqu’à formation d’une boule. Mettez au frais quelques heures.
  • Etalez la pâte sur un plan de travail fariné sur une épaisseur d’un bon centimètre. Découpez-y des disques de 5cm de diamètre environ (ou des carrés, je ne suis pas difficile ^^) et posez-les sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé.
  • Enfournez et faites cuire 15 à 17 min.
  • Sortez les sablés du four et laissez-les refroidir sur une grille.

  


La menthe poivrée bio dans la salade de fruits de saison

Ingrédients : (pour 8 personnes)

  • 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée bio Lilycraft
  • fruits du marché, primeur, jardin … essayons d’éviter le sur emballage des grands magasins
  • 4 cuillères à soupe de miel (on a de si bons ruchers professionnels, rendez-leur visite !)
  • sucre de canne (facultatif selon vos fruits)
  • jus d’orange ou de citron selon les envies
  • menthe fraiche en décoration

Préparation :

  • Laver les fruits (le vinaigre blanc ne laisse pas de goût pour celles qui devraient se méfier de la toxoplasmose …)
  • Faire fondre le miel dans un bol. Y ajouter l’huile essentielle de menthe poivrée bio
  • Mélanger les ingrédients, laisser reposer au frais afin de profiter d’une diffusion des saveurs et d’une bonne macération
  • Servir et garnir si nécessaire

  


Le citron bio dans le fondant au citron des petits et des grands

Ingrédients :

  • 6 gouttes d’huile essentielle de citron bio Lilycraft
  • 3 œufs à température ambiante
  • 150 g de sucre glace
  • 150 g de farine
  • 125 g de beurre doux
  • 70 g de jus de citron (environ un citron et demi)
  • Les zestes d’un citron
  • 1 cc de bicarbonate de soude

Pour le sirop au citron :

  • 75 g d’eau
  • 30 g de sucre en poudre
  • 10 g de jus de citron

Préparation :

  • Préchauffez le four à 160°
  • Faites fondre le beurre
  • Ajoutez  le sucre glace, les zestes d’un citron, les œufs et l’huile essentielle de citron bio
  • Ajoutez le jus de citron, la farine et le bicarbonate
  • Mélangez toujours sans insister
  • Beurrez votre moule, versez la pâte et enfournez 1 heure
  • Préparez le sirop, en portant tous les ingrédients 3 min à ébullition
  • Retournez le gâteau en le démoulant et le déposez sur une grille
  • Imbibez le gâteau avec le sirop à l’aide d’un pinceau
  • Laissez-le refroidir sur la grille

  


L’Ylang Ylang bio dans les muffins à la myrtille (recette testée et approuvée de la Compagnie des Sens)

Ingrédients :

  • 4 gouttes d’huile essentielle d’Ylang Ylang bio Lilycraft
  • 150g de beurre
  • 150g de sucre de canne
  • 200g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 3 gros oeufs
  • 200g de myrtilles fraîches

Préparation :

  • Dans un saladier, mélangez le sucre, le beurre ramolli et l’huile essentielle d’Ylang Ylang.
  • Ajoutez les œufs, un par un. Ajoutez à cette préparation la farine et la levure. Mélangez bien.
  • Versez délicatement les myrtilles fraîches, et remuer doucement à la spatule. Remplissez les moules à muffins jusqu’aux 2 tiers et enfournez !
  • Comptez 20-25 min, Thermostat 7  à 210°C.

  

et puisque c’est l’été et qu’on aime ça …

Le citron bio dans le Guacamole

(l’HE de citron est recommandée pour la cellulite, ça compense les chips de l’apéro … enfin, j’aime le penser :p)

Ingrédients :

  • 4 gouttes d’huile essentielle de citron bio
  • 2 avocats bien murs
  • le jus d’un lime ou d’un citron jaune
  • 2 c. à soupe d’huile végétale (j’adore mélanger olive et sésame mais question de goût)
  • 1/4 de tasse de tomate, coupée en petits cubes
  • 1 oignon vert, émincé finement
  • 2 c. à soupe de coriandre fraiche, hachée
  • 1/2 c. à thé de fleur de sel
  • poivre, au goût
  • ail / piment d’espelette / cumin (selon les goûts, moi je les mets tous personnellement :))

Préparation :

  • Peler les avocats et en retirer le noyau. (Ils peuvent repousser !! Réutilisez-les :))
  • Dans un bol, à l’aide d’une fourchette, écraser les avocats avec le jus de lime.
  • Ajouter le reste des ingrédients dont l’huile essentielle et bien remuer. Rectifier l’assaisonnement au besoin, puis servir.
  • Respecter la proportion chips / gressins / légumes / guacamole, se servir un bon truc frais à boire et profiter de l’été !

 

Bonnes préparations 🙂


Tableau récapitulatif de certaines HE en cuisine et ailleurs


J’ai utilisé le site très bien documenté de la Compagnie des Sens ainsi que mon dictionnaire d’aromathérapie pour réaliser ce tableau

Retrouve les fiches téléchargeables pour les indispensables huiles essentielles ici et celles concernant la cuisine aux huiles essentielles ici