Hello mes petits crafteurs 😉

Comme tu l’as peut-être vu, j’ai ajouté une nouvelle rubrique au blog : les ateliers ! Sympa non ? Tu vas pouvoir y retrouver progressivement des ateliers ménage naturel. J’ai déjà testé ceux de Gen, j’attends la suite pour t’en faire découvrir encore plus et étoffer ton réseau de bons plans écofriendly 😉
En attendant, j’y ai entendu parler du Cercle de Sinner. Kézako ? C’est qui ce type ? C’est quoi ce machin qui sent les cours de chimie que j’ai un peu oubliés ? … Allez, je te dis tout 😉

Est-ce que les produits naturels fonctionnent aussi bien que les produits industriels ?

A l’heure où nocivité et chimie cracra ont envahi les rayons de supermarché et où on essaye de se tourner vers le naturel, y’a une question qui se pose. Est-ce que ça marche aussi bien ?!?

Hééé bien OUI ! A condition de respecter certaines recommandations d’usage. En effet, si tu ne suis pas spécialement les bons conseils, tu risques les mauvaises surprises. Ce serait un peu comme tenter un gâteau que t’as jamais fait sans recette ni aucune instruction. Parfois ça marche, parfois pas ! Bref : voici l’astuce pour atteindre l’efficacité dans le ménage naturel.

Comment atteindre l’efficacité grâce au ménage naturel ?

Il faut respecter les recettes qui te sont fournies et te pencher sur ce fameux cercle de Sinner.
Faisons le point !

Sinner est un chimiste allemand qui s’est penché sur les méthodes de nettoyage. Il a représenté les différents paramètres d’efficacité par un cercle. Dans un joli monde parfait, ces 4 facteurs (que tu peux voir sur l’image) ont tous la même importance. Par contre, là où le bas blesse, c’est quand une des variables est attaquée et diminuée.
Le cercle est rompu si on n’adapte pas. D’où l’importance de compenser si on veut arriver à un nettoyage efficace (le Graal).

Si tu diminues l’action chimique, tu devras compenser en renforçant un autre facteur (temps, température, action mécanique = frotte frotte).

le cercle de singer pour le ménage au naturel

 

Analyse des points du cercle de Sinner

1. L’action chimique

Il s’agit du produit que tu vas utiliser.

Nous utilisons ici des produits naturels et respectueux de l’environnement. La nature ne sait pas toujours faire le poids en terme chimique contre un détergeant créé de toute pièce.

C’est CETTE variable du cercle de Sinner qui est diminuée dans le cadre du ménage naturel et qui doit donc être compensée.

2. Le temps

On parle ici de l’ensemble du temps nécessaire pour nettoyer. Que l’on applique, laisse poser, rince, sèche, … c’est ici que cela se joue.

3. La température

La température est une notion importante dans le nettoyage. La chaleur de l’eau aura des propriétés dégraissantes, etc. En général, on peut même oser dire que la qualité du nettoyage augmente en fonction de la température.

4. L’action mécanique

C’est la méthode de nettoyage, les petites mains qui travaillent 😉 Que l’on vaporise, lave, récure, nettoie, balaie, dégraisse, frotte, et-j-en-passe, c’est une variable indissociable du ménage naturel.

Le gras qui s’évapore comme neige au soleil avec une micro-goutte de produit vaisselle vert bien connu : non, ce n’est pas respectueux du cercle de Sinner écologique. Idem pour le vanish qui pulvérise ta tache en 2min sans frotter (mais qui explose aussi bien ton t-shirt en dessus) 😉

Le choix de l’action mécanique est évidemment important quand on opte pour le ménage au naturel. On ne récure pas un four dégoutant avec une petite loque douce en coton. Ou alors, vous me filez votre truc parce que vous êtes très fort :p

Que faire si le naturel ne fonctionne pas ?

Diminuer la chimie et augmenter d’autres points du cercle de Sinner est indissociable du ménage au naturel. Et ça comporte des adaptations et parfois un échec, soyons honnête. Mais il suffit alors d’adapter et de voir là où ça a coincé.

Je te conseille de te replonger sur ce que tu as réalisé : quelle température, quel timing de pose, quelle façon de frotter … ? Il  y a surement un point qui mériterait alors d’être plus approfondi et réfléchi au regard de ce que tu viens de découvrir sur Sinner.
  • Lave vaisselle : le mode éco n’est parfois pas assez chaud. A la maison, la juste température avec mon appareil et mes tablettes est de 65°. Tout est nickel alors qu’avec mes lavages éco, j’avais parfois des résidus. Hop : Température en + et le tour est joué !
  • Lessive : certains linges supportent très bien des températures supérieures à 40°.

    Les lessives à froid, c’est l’astuce pseudo écologique des industriels : « tu ne chauffes pas l’eau et ça fonctionne quand même » ?
    Maintenant que tu connais le cercle de Sinner, réfléchis …

    Si tu diminues la température, tu augmentes quoi ? La chimie non ?

    Bah moi je fais l’inverse 😉

    NB / le pull en mérinos de chéri et les petites choses délicates à 90°, c’est clairement pas l’idéal ! Ne tombons pas dans l’excès et respectons nos fibres !

  • Entretien des wc et de la douche : tu savais que le vinaigre chaud était encore plus efficace ? Pense-y 😉

J’espère que cet article t’aura permis de comprendre les couacs qui peuvent arriver lorsqu’on s’adonne au ménage naturel. Quelques adaptations rapides et quelques efforts sont si simples pour notre belle planète et notre santé !
Sur ce, bonne réflexion et bon ménage mes petits choux 😉

Lily

PS // la photo cover provient de là (http://a-poster-a-day.tumblr.com) – magnifique travail photographique liant des matières naturelles de Alex Proba