Vous êtes tout plein à m’envoyer des demandes, des questions à ce sujet et il était temps de vous proposer enfin un article regroupant de bonnes astuces et surtout des réponses concrètes à vos questions :

peut-on utiliser les huiles essentielles en étant enceinte ?

Et bien, la réponse est : OUI ! Mais attention, pas toutes ! La liste est quelque peu écourtée mais on peut malgré tout continuer à les utiliser. Je rappelle qu’évidemment « parcimonie », « précaution » et « renseignements » doivent être au programme : on ne joue pas à l’aromatologue dans sa cuisine en temps normal et encore moins lorsqu’on porte la vie 😉

Je t’ai mis une liste des précieuses qui peuvent rester dans ton aromathèque (soyons honnêtes, j’ai peut-être inventé le mot :p) et de celles à bannir à tout prix.

Sur Internet ou chez le médecin, on te dira tout simplement de les éviter, que c’est « vraiment dangereux et dramatique de les utiliser ». C’est une « erreur » qui mérite une nuance car un grand nombre d’huiles essentielles lorsqu’elles sont bien utilisées peuvent vraiment t’apporter un réconfort, un soutien et surtout un traitement de fond lors des petits maux de grossesse qu’on connait si bien.

Je ne me substitue en aucun cas à un avis médical ! Chaque femme est différente et selon une grossesse ou une autre, des précautions peuvent /doivent être prises. Ici, on parle bien de doses thérapeutiques, en petite quantité et le but n’est pas de s’en badigeonner le dos parce qu’on a maaaal. Non. En cas de grossesse particulière ou de doute : contacte un spécialiste ou parle-en à ton gynéco, ta sage femme, quelqu’un d’éclairé sur le sujet.

quelles huiles essentielles puis-je encore utiliser en étant enceinte ?

Attention : aucune utilisation d’huile essentielle pendant le 1er trimestre de la grossesse et l’allaitement ! C’est important, à ce stade une huile essentielle peut s’avérer être un vrai petit poison pour votre bébé en plein développement ! On ne joue pas et on préfère les éviter simplement.

Dès le 4ème mois de grossesse, on pourra donc utiliser avec parcimonie, réflexion et précaution les HE suivantes :

Basilic à linalol, Bergamote (avec ou sans furocoumarines), Bois de Hô, Camomille allemande, Camomille romaine, Cardamome, Cèdre de Virginie, Ciste ladanifère, Citron, Citron vert, Cumin, Epinette noire, Estragon, Eucalyptus citronné, Eucalyptus radié, Eucalyptus smithii, Fragonia, Galangal, Géranium bourbon, Géranium Egypte, Gingembre, Hélichryse italienne, Iary, Inule odorante, Kunzea, Laurier noble, Lavande fine, Lavandin, Lemongrass, Lentisque pistachier, Mandarine, Marjolaine à coquilles, Marjolaine à thujanol, Niaouli, Orange, Orange sanguine, Petitgrain, Pin, lariccio, Pin maritime, Pin de Patagonie, Pin sylvestre, Pruche, Ravintsara, Rhododendron, Rosalina, Rose, Tea tree, Ylang-ylang III, Ylang-ylang complète

NB : je n’ai pas personnellement refait une autre lessive mais j’ai banni le déo avec HE, le shampooing solide avec HE, le liniment / démaquillant avec HE durant le 1er trimestre. C’est une courte période et j’ai fait une croix dessus sans problème, sans remarquer un manque d’efficacité particulière si ce n’est l’absence de parfum dans le déo fait maison. 

Quelles huiles essentielles sont strictement interdites pendant la grossesse ?

Achillée millefeuile, Acore calamus, Ail, Ajowan, Aneth, Anis vert, Angélique, Bois de Siam, Cannelle de Ceylan (feuille et écorce), Cannelle de Chine, Carvi, Cèdre de l’Atlas, Cèdre de l’Himalaya, Curcuma, Cyprès, Eucalyptus à cryptone, Eucalyptus globulus, Eucalyptus mentholé, Genévrier, Girofle (clou et feuille sauf accouchement), Katrafay, Lantana, Menthe des champs, Menthe verte, Menthe poivrée, Nard, Noix de muscade, Origan compact et vulgaire, Palmarosa (sauf accouchement), Persil, Romarin à camphre, Romarin à verbénone, Sarriette, Sauge officinale, Tagète, Thym à linalol, Thym à thymol , Thym saturéoïdes, Valériane des Indes, Verge d’or, Zédoaire

dois-je changer mes recettes, ne plus les réaliser ou les adapter ?

Certaines huiles sont effectivement proscrites et donc je te conseille par sécurité d’adapter certaines recettes.

Exit la menthe poivrée dans les bombes WC et le cèdre de l’Atlas dans le nettoyant pour le sol.
Personnellement, j’utilise toujours la même lessive sans en changer, le même adoucissant et je n’adapte pas toutes mes recettes. Les concentrations sont minces et elles ne sont ni ingérées ni en contact direct pur sur ma peau et celle de mon enfant. Bref peu de changement au niveau des recettes et c’est tant mieux. Les huiles essentielles que j’utilise sont parfois modifiées pour coller à la liste des autorisées.

Recette toujours inchangée Recette éventuellement modifiée
lessive naturelle // tea tree & lavande déodorant // j’utilise la lavande ou le citron
adoucissant naturel //  lavande bombes wc // j’opte alors pour le citron et le tea tree
tablettes lave vaisselle // citron savon liquide // j’opte pour la lavande
spray nettoyant // citron ou tea tree bombes de bain (selon l’HE) // lavande aussi
pierre d’argile // citron liniment (selon l’HE) // lavande aussi
febreze naturel // lavande ou citron nettoyant sol (selon l’HE) // citron ou tea tree

quelles sont les précautions à prendre et pourquoi ?

Quoi qu’il en soit, on évite l’auto-médication lorsqu’on porte un petit être et on n’hésite pas à demander conseil à un médecin compétent ou à un pharmacien spécialiste en phytothérapie avant d’utiliser des huiles essentielles.

  • Une good new pour les concernées : même avant le 4ème mois, l’huile essentielle de gingembre (2 gouttes sur l’oreiller) permet de réduire les nausées matinales (yeaaah !!)
  • Relax : l’huile essentielle de lavande fine permettra à maman de se détendre en toutes circonstances. J’en avais mis sur mes poignets en étant en route pour la maternité … ça détend et ça change les idées de se renifler de temps en temps 😉
  • Nausées : l’huile essentielle de citron permet également de venir à bout des joyeuses nausées. 1 petite goutte dans le miel de mon thé le matin et hop, fini ! Ça sent meilleur que le gingembre mais bon, question de gout je crois 😉
  • Le laurier noble soulagera les maux de dos si fréquent en massage dilué à 3% au maximum, … On privilégie l’utilisation des huiles essentielles par voie externe : diffusion, massage avec exception pour la poitrine et le ventre.

Comme en dehors de la grossesse, on privilégie les huiles essentielles et végétales d’excellente qualité, certifiées biologiques et vendues de façon responsable.

L’avis d’une spécialiste en huiles essentielles pendant la grossesse

Maelys d’Apoticarius, une page et un concept qui propose des recettes et astuce beauté et surtout santé autour des huiles essentielles nous explique :

« Moi je suis pour l’utilisation des huiles essentielles pendant la grossesse car les femmes peuvent parfois souffrir et n’ont presque droit qu’au Paracetamol. Les huiles essentielles sont une bonne alternative naturelle mais il faut être encore plus vigilant que d’habitude.

Il est conseillé de ne pas appliquer les HE en local sur le ventre de la maman, ce qui est tout à fait logique quand on y pense. Les huiles essentielles peuvent traverser la barrière cutanée et atteindre le placenta alors qu’en voie per os (orale), il y aura la barrière digestive et la veine porte qui diminueront la bio-disponibilité des huiles essentielles.

Je rappelle encore une fois qu’il s’agit là de doses thérapeutiques. Il faut se référer à la liste des huiles essentielles interdites donc aucune tentative malheureuse, automédication ou autre. On ne joue pas quand on attend un bout de chou.

Je ne peux que conseiller les ouvrages très bien documentés, clairs et complets de Danielle Festy en qui j’ai totalement confiance. »

et quand bébé sera là ?

Idem : on les oublie pendant les trois premiers mois de bébé. On retient : pas d’HE pendant le 1er trimestre !

Certaines huiles essentielles peuvent s’avérer très précieuses et j’en ai personnellement adoré / adopté rien que pour bébé.

  • Pour un sommeil tout doux et un nourrisson paisible, on pourra le masser avec de l’huile végétale d’argan à déposer simplement dans le creux de notre main avec 1 goutte d’huile essentielle de lavande fine. Résultat garanti !
  • La mandarine apportera calme et douceur dans sa chambre en diffusion voire même en massage (idem que pour la lavande). Pour la diffusion, 5 à 10 minutes dans une pièce aérée suffisent amplement.

Et si tu as un bon plan avéré, n’hésite pas à le partager en commentaire 🙂 Merci !

Un tout tout tout grand merci à Maelys d’Apoticarius qui m’a bien aidée / documentée pour la rédaction de mon article !
Son Instagram est ravissant et plein de super bons conseils ! File y faire un tour, que ça soit en mode grossesse ou non d’ailleurs.

Et enfin, un autre gros merci à vous tous qui m’avez envoyé de jolis mots suite à l’annonce de ma grossesse 🙂
Je ne résiste pas à l’envie de partager une autre photo de mes deux amours.