Voici le tuto des bougies fabriquées maison.

On est d’accord, ce n’est pas vraiment l’accessoire essentiel dans ton quotidien. Plutôt un objet « plaisir » qui peut t’apporter un peu de réconfort en cette période si particulière. Et toujours cette petite satisfaction de pouvoir dire  » c’est moi qui l’ai fait« !

C’est aussi l’occasion d’upcycler des jolies tasses vintage, des pots de yaourt en verre, des photophores oubliés dans ton armoire.

Pour la déco, des fleurs du jardin, des fleurs séchées, des épices et un léger parfum grâce à une fragrance de ton choix. Toutes les combinaisons sont possibles et une fois de plus, ce qui me plait c’est le résultat très rapide. Pour l’impatiente que je suis, c’est parfait!

 

C’est une première pour moi donc n’hésite pas à parler de ton expérience. J’ai fait des recherches sur internet & Pinterest qui est toujours une bonne source d’inspiration. J’ai repris également quelques conseils donnés sur les réseaux sociaux suite à mon post.

Il faut savoir qu’il vaut mieux travailler avec une cire grasse qui adhère bien au support.  Cette fois, j’ai opté pour une cire végétale: celle de soja.

Choisir le type de cire

Cire minérale ( de paraffine)

  • Souvent utilisée pour les bougies  » industrielles »

Le + : elle supporte bien la coloration

Le – : durée de combustion réduite par rapport aux cires végétales et elle est issue du pétrole. On préfère donc éviter ce produit.

Cire animale ( cire d’abeille)

  • Utilisée pour les bougies moulées. Elle permet aussi la diffusion de certains parfums.

Le +: cire naturelle avec une mise en oeuvre simple

Le -: les abeilles deviennent rare …la cire aussi. Le prix peut être plus élevé.

Cire végétale ( soja, colza, palme)

  • Par souci écologique, la cire de soja est souvent privilégiée. On la choisit sans OGM et sans pesticides.

Le +: sa combustion ne dégage pas d’émanations toxiques. Biodégradable. Facile à manipuler et se nettoie à l’eau. Parfait quand on est novice!

Le -:  le soja supporte assez mal l’ajout de colorant. Il faut souvent un mélange de cires ( colza+ soja +abeille). Et un détail non négligeable pour certain, elle n’est pas locale. La plupart du temps, elle provient des Etats-Unis.

Une personne m’a suggéré la cire de Tournesol. Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester mais cela semble une bonne alternative. Elle provient d’Europe, pratiquement au même prix que la cire de soja.

Quand tu as fait ton choix de cire, il reste quelques éléments qui vont donner la « magic touch » à ta réalisation:

Choisir l’odeur

Huiles essentielles

On voit parfois des bougies parfumées aux huiles essentielles. Prudence car elles peuvent dégager des CMR=> cancérigènes, mutagènes et réprotoxiques. Rien que ça!

Toutes substances contenant de l’alcool sont à proscrire.

Fragrance

Il existe des fragrances spécialement adaptées pour les bougies. Fais toi plaisir: odeur boisée, fruitée ou fleurie. Tu auras l’embarras du choix!  Le dosage conseillé est de 5% à 10% par kg de cire.

Choisir les meches

J’ai utilisé des mèches montées sur support. Elles sont déjà enduites. Pas besoin de la tremper dans la cire. Une étape de moins donc!

Sinon tu devras penser à les enduire dans la cire. Petit tip plus bas!

Et le contenant

Plutôt du verre ou de la terre cuite. Recycle une jolie tasse, un vieux photophore. Pour commencer, un volume moyen: 120 à 180 gr voir plus petit. J’ai travaillé avec un petit pot en verre ambré de 60 ml ainsi qu’avec des photophores qui doivent faire 20 ml max. Tout est faisable!

Petite remarque faite sur mon post, il est possible que le contenant se brise lors du transfert de la cire chaude. J’ai testé plusieurs supports et aucun souci. Il vaut mieux utiliser un pot avec des bords assez épais.

Etapes de la creation

Avant tout, prépare les différents éléments et une protection. Transvaser la cire dans les contenants peut s’avérer périlleux en fonction de la taille du contenant choisi. Si comme moi, tu en mets partout, no stress! La cire de soja a l’avantage de bien se nettoyer:-)

 

  1. Estime la quantité de cire en fonction de ton contenant. Il faut savoir qu’une fois fondue, le volume diminue. Pour commencer, la cire rempli complètement le pot. Une fois fondue, on obtient le volume parfait.
  2. Mets la cire dans un bol à faire chauffer au bain-marie.
  3. Le temps qu’elle fonde, colle la mèche avec un point de colle dans le fond de ton pot. Aide toi d’une pince à linge pour faire tenir la mèche bien droite.C’est aussi à ce moment là que tu dois enduire les mèches dans la cire si elles ne sont pas pré-cirées.
  4. Quand la cire est prête: liquide et transparente. Laisse refroidir quelques minutes sans la laisser durcir.  Elle peut être pâteuse mais assez liquide pour la couler.
  5. Tu peux la verser doucement dans le contenant. La mèche doit sortir d’1 ou 2 centimètres. Il suffira de couper la mèche par la suite si elle est très longue.
  6. C’est le moment d’ajouter la fragrance de ton choix. On recommande 5% à 10% de fragrance par kg de cire. Pour 200 gr de cire, 10 à 20 gouttes max.
  7. Dépose la petite déco de ton choix. Et pourquoi pas une jolie étiquette?
  8. Laisse refroidir une nuit afin que la cire durcisse bien.
Pour cirer les mèches sans te brûler=> Utilise une pince à linge pour la faire tremper. Tu peux la laisser sécher sur un papier cuisson, par exemple, en veillant à ce qu’elle reste bien droite.

Alors, prêt.e pour réaliser ta première bougie maison?